(function() { (function(){function c(a){this.t={};this.tick=function(a,c,b){var d=void 0!=b?b:(new Date).getTime();this.t[a]=[d,c];if(void 0==b)try{window.console.timeStamp("CSI/"+a)}catch(l){}};this.tick("start",null,a)}var a,e;window.performance&&(e=(a=window.performance.timing)&&a.responseStart);var h=0=b&&(window.jstiming.srt=e-b)}if(a){var d=window.jstiming.load;0=b&&(d.tick("_wtsrt",void 0,b),d.tick("wtsrt_","_wtsrt", e),d.tick("tbsd_","wtsrt_"))}try{a=null,window.chrome&&window.chrome.csi&&(a=Math.floor(window.chrome.csi().pageT),d&&0=c&&window.jstiming.load.tick("aft")};var f=!1;function g(){f||(f=!0,window.jstiming.load.tick("firstScrollTime"))}window.addEventListener?window.addEventListener("scroll",g,!1):window.attachEvent("onscroll",g); })();

18 avril 2006

Naples

Naples est une ville d'art, disposée en forme d'amphithéâtre sur la mer. La ville est bornée par le Vésuve, par les Monts de la côte, par les îles de Capri, d'Ischia et de Procida et par le Cap Misène.Au coeur de la Mer Méditerranée, chef-lieu de la Région Campania et capitale du Sud de l'Italie, aujourd'hui Naples s'étend sur une superficie de 117,27 Km carrés et compte une population d'1.020.120 habitants.Le printemps à Naples
Le printemps à Naples
Il y a quelques annèes la manifestation " Mai des monuments " est devenue très recherchée et appreciée à l'intérieur des circuits nationaux et internationaux car elle a lieu au printemps, une saison qui depuis toujours est symbole d'éveil et renouvellement.Au printemps Naples offre son meilleur atout quant à l'accueil et à l'hospitalité.C'est une bonne période pour faire des excursions, des promenades écologiques, des visites de musées et de sites d'intérêt artistique et historique. Chaque journée peut reserver un agréable " hors programme ". Il suffit d'oublier la hâte et le stress et de se faire conduire par la main par la même ville et par ses merveilles.
Initiatives:
" Bienvenue printemps "Initiatives, excursions avec un guide, animation et jeux de printemps.
" Mai des monuments "Itinéraires historiques et artstiques dans les lieux plus fascinants et moins connus de la ville. Ouverture des monuments et des musées le samedi et le dimanche. Animations et spectacles. Excursions avec un guide, ouverture des établissements publics qui se trouvent le long des promenades à la découverte de l'art.
" Nuits de l'art "Concerts dans les sites munumentaux et architectoniques de la ville qui respecteront les indications spécifiques correspondantes à l'évolution historique de la ville.
L'été à Naples
La mer, les espaces verts et tout espace à ciel ouvert sont protagonistes de l'été napolitain. Lorsqu'il fait chaud, ils deviennent théâtre d'initiatives sportives, d'excursions, de concerts, de jeux, de spectacles. Les eaux du golfe sont traversés par les barques à voiles,les yatchs, les bateaux de croisières, les ferry-boats et les hors-bord. Dans la Ville Municipale et dans les nombreux parcs de la ville on écoute de la musique jusque tard, on voit des films et des spectacles de cabaret. Dans les rues du centre on s'amuse avec les artistes de la rue.Les musées sont ouverts le soir.Moments d'errance, de gaieté et de repos. Pour se mettre en forme après les nombreux engagements des mois précédents.
Initiatives:
"Minuit dans les parcs "Dans les parcs de la ville musique, cinéma et cabaret dans tout espace vert
" Naples Rock Festival "Festival international de rock qui voit la participation de vedettes internationales
" Une terrasse au bord de la mer "Festival de jazz, mélodies napolitaines
" Naples street festival "Festival international des artistes qui proviennent du monde entier et animent les places et les ruelles du centre historique
" Nuit de de Saint-Laurent "La fascination de la Musique et l'observation des étoiles
" La mi-août "Spectacles et Concerts dans les places sous le patronage de la Commune
" Naples Pizza Festival "La protagoniste est la pizza napolitaine Doc
" Fête de Saint Gennaro "Procession de l'huile pour la lampe de Saint Gennaro de l'Église de la Vierge du Carmen à la Cathédrale et manifestation le long de la Rue de la Cathédrale qui précède et suit le miracle
L'automne à Naples
Un séjour à Naples en automne représente une panacée pour ceux qui désirent se préparer à faire front aux rythmes incessants de travail en hiver. La douceur du climat, la vivacité de la vie de la ville et les propositions turistiques et culturelles donnent impulse au physique et à l'esprit.C'est la meilleure période pour se retrouver avec soi même et pour aller à la découverte des lieux où l'histoire s'entremêle au mythe et à la légende : Naples souterrain, les catacombes de Saint Gennaro et de Saint Gaudioso, les fouilles de Saint Lorenzo Maggiore, l'église des Âmes du Purgatoire, la capille de Saint Sévère. Un tour qui permet de découvrir sans peur et, avec une bonne dose de fantasie, le visage " alternatif " de la ville, dû aux superstitions et à l'ésotérisme.
Initiatives" Les cours et la Musique "Excursions avec un guide et concerts de Musique classique dans les cours d'anciens et historiques Palais de la ville (Palais Royal, Palais Corigliano, Jardin Botanique)
L'hiver à Naples
Naples est une ville solaire d'hiver aussi, car la ville ne tombe jamais dans la paresse et montre toujours sa splendeur et son exubérance en toute occasion. Beaucoup de touristes préfèrent la visiter dans les mois plus froids pour l'apprécier avec une plus grande intimité et découvrir les caractèristiques qui dans les autres périodes de l'an passent presque inobservées. C'est la peine de se promener par les ruelles du centre historique un jour de Noël. Pour ceux qui sont plus exigeants, pendant les fêtes de Noël, offre un carnet de rendez-vous très riche : concerts, spectacles de théâtre, expositions artistiques, excursions avec un guide, manifestations sportives, congrès, événements religieux, touristiques et culturels. On peut pas perdre le grand show de la nuit de Saint-Sylvestre dans la Place Plebiscito.
Initiatives:
" Noël à Naples " Noëls et concerts de musique sacrée, initiatives culturelles et religieuses, expositions des crèches artisanales napolitaines.
" Au Revoir 2000 "Le premier de l'an à Naples. Soirée de grande gaieté, musique et couleurs dans la Place Plebiscito lieu- symbole de la ville. Un spectacle de feux d'artifice concluit la soirée.

17 avril 2006

Italie: Rome... Antique !

Rome, c’est la ville rome-antique (oh ! le mauvais jeu de mot… je ne pouvais pas m’en empêcher !) par excellence… Les ruelles étroites vous « obligent » à vous rapprocher l’un de l’autre, la lumière à la fois douce et mordante fait rayonner la vie, les femmes y sont belles, les hommes sexy en diable, même leurs statues vous font battre le cœur avec leurs désirs de pierre, partout à Rome « love is in the air ».

Autant laisser la conquête des musées et monuments de cette ville pour un autre voyage… (les noces de bronze, de béton ou autres matériaux très résistants… !) et venir simplement flâner dans la ville. Comme il s’agit d’une escapade romantique et pas d’un marathon, on recommande, au lieu de parcourir la ville en tous sens à pied et en bus (moyens classiques), de louer une Vespa pour la sillonner, cheveux au vent et très serré l’un contre l’autre…

Voyage Rome, marché de Campo de Fiori   Italie : Rome... Antique ! - voyages, vacances, recit de voyage et carnet de voyageIl faut faire escale le matin au Campo de’ Fiori pour se régaler des bruits et des couleurs du marché. Quel bonheur que ces paniers débordants de tomates et de brocolis qui attendent le minestrone de midi ! Quelle cacophonie joyeuse que ces mamas qui débattent en riant de la couleur de leurs salades ! Et côté pantomimes… On dirait qu’ils se caricaturent eux-même ! Remarquez, vous aussi vous finirez par faire beaucoup de gestes pour vous faire comprendre. Qui dit que vous ne tomberez pas à ses genoux pour lui dire que vous l’aimez dans le plus pur style italien ! Graine de Roméo ou pas, n’oubliez pas d’offrir un énorme bouquet de tournesols à la femme de vos rêves avant de quitter cet endroit.

Voyage Rome, fontaine de la Piazza Di Santa Maria   Italie : Rome... Antique ! - voyages, vacances, recit de voyage et carnet de voyageTraversez le Tibre et allez paresser sur la Piazza di Santa Maria en plein cœur du Trastevere, quartier bohème et populaire. Il y a quelque chose de divin à se laisser rafraîchir par les gouttes d’eau que le vent s’amuse à voler à la fontaine. Cette immense vasque bordée de têtes de loups par lesquelles l’eau tombe en arc de cercle offre un « perchoir » idéal pour « roucouler » ! La petite terrasse du café d’en face, plantée de lauriers et de grands parasols blancs est l’étape parfaite pour siroter un Campari à l’heure de l’apéritif en regardant les pigeons parader devant leur belle sous l’œil vigilant des vierges de mosaïques qui courent le long du fronton de l’église Santa Maria. A l’heure du déjeuner on se glissera au coin de la place dans le vicolo del Piede dont l’étroitesse est envahie par les tables de restaurant.

Voyage Rome, chérubins de la Farnesina   Italie : Rome... Antique ! - voyages, vacances, recit de voyage et carnet de voyageL’après-midi, on longe la rivière pour remonter jusqu’à la Farnesina, villa du tout début de la Renaissance, isolée dans le calme de son jardin. Si ce nom n’est pas familier, la frimousse de ses petits angelots rieurs qui, le menton appuyé dans leurs mains, vous surveillent du haut de leur fresque a, quant à elle, parcouru la planète. Des chérubins grassouillets aidant Roxane à se parer pour son mariage aux Trois Grâces peintes par Raphaël… ce petit palais, loin des grands axes est le royaume du calme et de la volupté.

Voyage Rome, jardin   Italie : Rome... Antique ! - voyages, vacances, recit de voyage et carnet de voyageAprès cette ballade au milieu des volumes généreux cher au XVIème siècle, on a envie d‘aller laisser le temps filer sous les frondaisons du jardin Botanique à deux pas de là. Une fois encore, c’est le calme de cette colline verdoyante qui séduira les amoureux, tout à fait seuls au bout du monde ! Les séquoias, les palmiers, les orchidées, en tout 7.000 espèces différentes pour le plaisir des sens. Et toujours des fontaines qui donnent vraiment envie de vivre d’amour et d’eau fraîche !

Le soir, on cherche une pizzeria dans le Trastevere et l’on s’attable devant une carafe de vin blanc très frais que l’on sirote en grignotant una bruschetta (pain aux tomates et à l’ail) pour attendre la suite : beignets de fleurs de courgette, cannellinis (haricots à l’huile) et calzone.
Parue dans le le site www.participe.com, écrit par Christel de Noblet

Amalfi, le nom d’une côte mythique et dernier point de chute

C’est un petit joyau de ville au passé si riche qu’on y perd le nord, farouchement attachée aux liens commerciaux et maritimes dont elle jouissait avec les comptoirs d’orient, à tel point que le vieux serveur qui mixe les cocktails depuis toujours au bar Savoia (et que les habitués appellent affectueusement il nonno, le grand-père) se déclare fièrement comme appartenant à la « République amalfitaine ». Il officie dans les lieux comme comme dans un autel où un lieu de pèlerinage, et au bout d’une demi-heure l’on comprend pourquoi. Dénuée de ses touristes, la ville en hiver retrouve ses vrais adeptes, comme Alfonso le vieux monsieur rescapé du secteur horeca qui jette du pain aux mouettes dans le port , et qui embrasse avec fougue ces deux dames milanaises fortement endimanchées, frileusement enveloppées dans leur « pelliccia » ou fourrure et qui se rendent à Amalfi pour leur quatorzième hiver consécutif. Sur le Nouvel An que l’on célèbre dans les criques elles ne tarissent pas d’éloges, et l’empressement qu’elles mettent à saluer le vieux Alfonso est plus éloquent que n’importe quel discours. Le lendemain matin c’est la Valle dei Mulini qui nous attend, cette vallée pittoresque alimentée par un torrent où l’on peut visiter les ruines, désormais envahies par les herbes folles, des plus vieilles papeteries d’Europe. Et l’on repart le cœur gros, en se disant bien que la région n’a pas dévoilé tous ses secrets et qu’il faudra y revenir, mais en basse saison surtout, quand les soirées sont glacées et les matins embrumés, et que les petits bars du port enveloppés dans la vapeur blanche des froids matins d’hiver livrent tous leurs secrets aux aventuriers de passage…
Paru dans le site www.patecipez. com, écrit par Erica Mongini